Née en 1983 à Besançon, Agnès Paget, dite Anne, reste très attachée à la Franche-Comté où l'eau et la forêt sont omniprésentes. Alors qu'au collège, elle griffonne ses premiers essais, le rêve prend corps aujourd'hui avec ce roman. Anne a suivi un cursus universitaire en Histoire puis en Science de l'Antiquité d'où elle tire la majorité de son inspiration. Elle se plait aussi à mélanger les disciplines (physique, histoire, étymologie) nimbant le tout de la magie qui lui est chère. Vous la verrez souvent une tasse de thé à la main, un crayon de l'autre, toujours une idée en tête : un nuage, une forme, et voilà un être né de milliers de particules qui prend corps ; une goutte d'eau sur la main, et pourquoi pas un esprit d'eau qui vous suit partout ? Attentive aux petites choses, Anne aime les partager à sa manière, éveillant l'attention sur ce qui nous entoure, glissant des références un peu partout.

     Et après avoir lu ce livre, si vous vous surprenez à jouer avec la surface de votre bain ou à écouter le clapotis de l'eau qui coule, alors elle aura pleinement atteint son but...